image à gauche

Portrait du pompiste
en vieux chien errant

Alain Bouvier



Quand l'époque déparle, quand les mots se perdent, quand face à la lourdeur de nos immobilismes nous ne savons plus comment crier, il reste la poésie.
Celle de Bouvier loge dans un écrin d'espoir qui subitement se transforme en poche de résistance, c'est aussi l'endroit des mots susurrés, et soudainement l'antichambre de l'utopie.
Alain est pompiste, au kilomètre 137 de l'autoroute A11 en direction de Paris. Alain est poète, avant tout, partout.







" Un jour j'écrirai une chanson
un jour d'été
à la terrasse d'un café
en savourant l'ennui à l'ouvrage.
Un jour j'écrirai une chanson
belle comme une banque
après un bombardement "


ISBN : 978-2-91-852723-7 / Prix: 6 euros / 58 pages

Paiement par carte bancaire - Paiement sécurisé
En validant ce mode de paiement vous serez redirigé vers une plateforme de paiement en ligne sécurisée. ()