Test

image à gauche

L'enfant sale
Michel Albertini


A travers le personnage d'un enfant se dessinent les affres d'une séparation, un récit qui au fil des pages diffuse des effluves nauséabondes. Livré à lui-même, le gamin s'enterre dans une désaffection de sa propre personne, une haine de soi participant néanmoins à l'édification d'un être, à la découverte d'un monde.
Ce dernier roman de Michel Albertini questionne, dérange, puis finalement bouleverse. Il est indirectement question ici d'institutions, de parentalité et du rapport au monde. Avec, en filigrane, la question que Michel Albertini se pose constamment : Pourquoi ?









Extrait

" Le matin la préparation commençait tôt. Je m'enrobais d'abord de pommade anti-transpirante, me massais pour faire pénétrer la crème visqueuse qui se mêlait à la crasse et donnait à mon corps les couleurs de l'embaumement, puis j'entourais mes membres de bandes Velpeau, ainsi que les boxeurs le font à leurs mains avant le combat.
Il fallait être patient. Les bouts glissaient parfois avant que j'ai eu le temps de les nouer. Je tendais les bandes et les faisais tenir avec du sparadrap et des épingles à nourrice. Si ce n'était pas assez serré, elles se relâchaient et il fallait tout recommencer.
Parfois, voyant l'heure tourner, j'en pleurais de rage. Mais à la fin, le résultat était épatant.
Un torero. Une larve. Une chenille enfant. Entouré de mes bandes je me trouvais élégant, le blanc m'allait bien."


ISBN : 978-2-91-852723-7 / Prix: .. euros / .. pages

image à gauche