/ accueil   /  collection XIX   /  théâtre  /  poésie  /  ancien catalogue  /




François Bégaudeau

Nous sommes plus grands
que notre temps


THEATRE

image gauche

"Mon temps essaie de me rattraper. Il sent qu'il m'a perdu. Il ne s'y résigne pas. Il ne veut pas me laisser flotter seul dans un temps non-balisé. On n'a jamais connu un présent si hégémonique, si soucieux de tout contenir. Vigilant je veille à me maintenir hors du carcan de son présent mort-né. Je dois couper tous les ponts. Je dois m'émanciper de maintenant. Je veux prendre le large, je veux rester un navire trois-mats voguant en spirale à travers les siècles."







Robin Decourcy

Danseur


POÉSIE

image � gauche

Que reste-t-il quand la danse est finie ?

Décélérer et ralentir, éprouver le mouvement pour revenir, provoquer l’embardée, oser l’échappée, et enfin faire corps. Corps de soi, des êtres à l’entour, du solide ambiant. Jusqu’à ne plus pouvoir faire semblant, reprendre danse marche mouvement, retourner sous la domination d’une pulsion exacte, déambulant, sous l’étoile. 


Parution le 09/01/2020






image au centre

Rencontre & Lecture avec Anne Mulpas autour de « Méduse Machair et autres langues bêtes »,
le mardi 21 janvier 2020, à 21h, au Connétable - 55 Rue des Archives - Paris 3

© EDITIONS D'ORES ET DEJA • 55, rue de Lancry • PARIS 10 • ☎ 01.71.19.51.45
.